OCEA Commuter 33 : le “petit” qui va loin !

OCEA Commuter 33 : le “petit” qui va loin !

Janvier 2023

La construction du prochain motoryacht OCEA se poursuit. La coque a désormais pris ses quartiers sur le site des Sables-d’Olonne : c’est l’occasion d’expliquer les avantages offerts par l’organisation de la production du chantieAvec ses 33 mètres, c’est le plus petit des yachts de la famille Commuter… Mais sa taille ne l’empêche pas de proposer des prestations comparables à celles de ses grands frères.

Concevoir un yacht transocéanique en s’inspirant de vedettes conçues pour un plan d’eau abrité… Le tour de force est remarquable ! Les commuters new-yorkais du début du XXe siècle ne franchissaient en effet que l’East River, pas le Pacifique. Pourtant, l’un des tout premiers OCEA Commuter, Abely Wheeler, un 32,50 mètres sorti du chantier en 2004, a fait le tour du monde.

Très marins

“Ce sont des bateaux à part, confirme Éric Truphème, yacht broker chez Ocean Independence. Ils sont capables de naviguer n’importe où, d’aller très loin, dans des conditions de sécurité optimales.” Le broker connaît très bien les OCEA Commuter : il a notamment été chargé par deux fois de la revente de Paolyre, un autre Commuter de taille comparable livré en 2008. Passavants latéraux protégés pour une circulation extérieure plus sûre, visibilité dégagée depuis la timonerie pour manœuvrer en toute sécurité, pont portugais dimensionné pour encaisser les paquets de mer… Ils correspondent parfaitement au savoir-faire du chantier OCEA : ce sont des bateaux très marins, stables en route et capables d’affronter les conditions météo les plus difficiles. Ils sont également faciles à manœuvrer, même en équipage réduit.

Haute mer, criques étroites et petits ports

Autre grande caractéristique, leur design particulier qui s’écarte des standards actuels. Paolyre dispose de belles surfaces avec son fly bridge, reprend Éric Truphème. Les cabines, situées sur le pont inférieur, sont dans l’esprit voilier. Cela dit, beaucoup de clients viennent aujourd’hui du monde de la voile, ils ne sont pas dépaysés. Et surtout, les Commuter s’adressent à ces gens qui veulent naviguer !” En effet, ce sont typiquement des yachts qui ne craignent pas de sortir en mer quand les autres préfèrent rester au port en attendant une météo plus favorable. La vitesse est un autre argument à mettre à l’actif des OCEA Commuter. “Avec leur coque à semi-déplacement en aluminium, plus légère et mieux posée sur l’eau, ils peuvent naviguer confortablement à 14 nœuds en croisière quand les explorers concurrents plafonnent à 10 nœuds. Cela peut permettre de s’échapper plus vite.” La taille réduite du Commuter 33 l’autorise également à se faufiler dans des criques étroites ou de petits ports. Et la classification glace proposée en option peut aussi rassurer à une époque où les débris sont de plus en plus nombreux sur les océans.

Design modernisé

Pour renouveler la gamme Commuter, OCEA Yachts a tenu à respecter le concept initial. “Il fallait évoluer en restant dans l’esprit”, souligne Éric Truphème. Mission réussie, le chantier a modernisé le design avec une ligne plus tendue et le profil bas demeure, surtout sur le Commuter 33 qui s’affranchit d’un pont supérieur… Et qui sait toujours aller loin !

Spécifications

ConstructeurOCEA
Architecte navalOCEA
Longueur hors tout33,00 m
Largeur7,20 m
Tirant d’eau max1,90 m
Vitesse max18,0 nd
Vitesse de croisière14,0 nd
Autonomie4 000 NM @ 10 noeuds
Invités8 / 4 cabines
Équipage4