OCEA Commuter 50 : une traversée entre hier et demain

OCEA Commuter 50 : une traversée entre hier et demain

Mai 2020

Quand la pure élégance d’une ligne classique se conjugue avec une absolue modernité technique…

Depuis près de vingt ans, la gamme Commuter constitue en quelque sorte la signature du chantier OCEA. Son dessin s’inspire des commuters du début du XXe siècle, les bateaux élancés des milliardaires new-yorkais conçus pour traverser l’East River afin de rallier Manhattan le plus rapidement possible en rivalisant d’élégance et de raffinement.

Les pôles ou les tropiques

Le Commuter 50 s’inscrit bien dans cet héritage et dans la famille des yachts transocéaniques OCEA, souligne Fabrice Weinbach, directeur commercial du chantier. Il offre de larges capacités d’accueil et permet également la mise en oeuvre de nombreux jouets.” Il reflète également le savoir-faire d’OCEA en matière de conception et de construction navale : “Nous réalisons des bateaux capables de naviguer au long cours sur toutes les mers du globe, poursuit Fabrice Weinbach. Ils permettent à leurs propriétaires de profiter des rivages les plus ensoleillés ou les plus froids de la planète, au gré de leurs envies“.

Et avec leur faible tirant d’eau, un avantage lié à la conception en aluminium des navires OCEA, ils jettent l’ancre au plus près des côtes pour mieux les découvrir.

Propulsion dans l’air du temps

Les OCEA Commuter peuvent aussi bénéficier des hautes compétences du chantier dans le domaine de l’hybridation ou du diesel électrique. “Nous avons commencé à utiliser l’hybridation en 2014 sur des bateaux destinés à la recherche scientifique ou à la sécurité maritime. Nous avons un très bon retour d’expérience“, précise le directeur commercial.

Par exemple, sur le patrouilleur de 84 mètres que le chantier vient de livrer, des moteurs électriques alimentés par les groupes électrogènes du bord sont installés en parallèle des moteurs diesels principaux.

Utilisés jusqu’à 12 noeuds, ils permettent des gains de 30 à 35 % en consommation globale. “Les groupes électrogènes qui tournent à régime constant sont dans leur plage d’utilisation optimale“, souligne Fabrice Weinbach. Moins sollicités, les moteurs diesels principaux nécessitent moins de maintenance, ce qui permet de réaliser de sensibles économies. “Cette solution compétitive en termes d’exploitation permet également une réduction de l’empreinte environnementale puisqu’il y a aussi moins de rejets de CO2“, ajoute-t-il.

Confort au bout du monde

A bord de l’OCEA Commuter 50, les douze invités apprécieront surtout le grand salon supérieur et ses vitrages latéraux pleine hauteur, l’embarquement latéral Easy Boarding pour accéder aux annexes en toute sérénité, la possibilité d’une zone bain de soleil à l’avant, ou d’un sun deck totalement privé avec jacuzzi… Pour préserver les lignes du Commuter 50, ses grandes annexes – jusqu’à 10 mètres ! – et les jouets sont positionnés à l’intérieur, bien protégés des intempéries. Une plate-forme hélicoptère peut même être aménagée à l’arrière.

Héritage historique, lignes intemporelles, performances très actuelles, le regard tourné vers l’avenir… L’OCEA Commuter 50 est d’abord un voyageur dans le temps !

Spécifications

ConstructeurOCEA
Architecte navalOCEA
CertificationClassification / MCA
Longueur hors tout50,00 m
Largeur8,65 m
Tirant d’eau max2,20 m
Déplacement290 tonnes
Motorisation2 x 1 700 ch
Vitesse max18,0 nd
Vitesse de croisière16,0 nd
Autonomie5 000 NM @ 10 noeuds
Combustible57 000 l
Invites12 / 6 cabines
Équipage10